L'Artisan d'art

Valérie Copréau

Les Habits de Valérie, c’est avant tout une passion pour l’artisanat d’art et la couture… Mon objectif est de sublimer le corps des femmes quelque soit leur taille ou leur silhouette. 

Avec le temps et l’expérience, j’ai réussi à trouver un procédé unique dans la réalisation de mes vestes pou qu’elles s’adaptent à toutes les morphologies. Toutes les pièces que vous pouvez voir peuvent habiller n’importe quelle silhouette de femme…

 

Rencontrez la créatrice

Mes inspirations, mon parcours...

Pourquoi as-tu choisi ce métier, artisan d’art ? 

« Depuis toute petite, je sollicitais ma grand-mère pour coudre, n’importe quoi. Utiliser une machine à coudre pour faire des choses ne m’a jamais vraiment quitté, de même que cette envie de réaliser des vêtements comme si dans les magasins rien n’était tout à fait comme je le voulais. J’ai toujours aimé travailler de mes mains pour créer ce qui n’existe pas déjà. Aujourd’hui quand on me demande : « quelle est votre plus belle création ? « , je réponds que c’est celle que je ferais demain… C’est cette envie de faire le plus beau, toujours, qui m’anime… Et ça n’a jamais de fin ! Plus on créée plus on a des idées, ça aussi c’est sans fin. Et ça m’a toujours guidée. »

 

Quel a été ton parcours ? 

« J’ai obtenu un bac philo latin russe à Rochefort, puis j’ai été une année dans une faculté de psychomotricité à Bordeaux pour finalement… faire un année chez Anne Marie Berretta-Pierre Cardin à Paris. La société s’appelait Médiane, je m’en souviens encore ! Cette expérience m’a finalement conduite à faire un CAP couture-flou à Dijon, puis par la suite j’ai passé 5 années avec des couturières professionnelles avant de me lancer. »

Quels sont les meilleurs moments de ta vie d’artisan ? 

« Mes meilleurs moments… sont les pires moments. Ce stress énorme en arrivant en expo avec la peur au ventre de ne pas vendre… Et quand ce que je fais plait et que le succès est au rendez-vous… C’est ça les meilleurs moments ! Quand les clientes m’embrassent après leur achat et qu’elles me disent « merci » avec une grande admiration dans le regard… Le jour où Hans a dit que j’étais quelqu’un de grand talent alors qu’il est lui même un virtuose du violoncelle mondialement connu… »

 

Y a-t-il des choses que tu aurais aimé savoir avant de te lancer dans la création ? 

« J’aurais aimé savoir à quel point c’est difficile de tenir le coup financièrement quand on veut vivre de ses créations sans avoir un nom… En même temps, c’est ça la liberté et vivre de ses créations est une vraie chance et une certaine magie ! »